Etablissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles Lons-le-Saunier Mancy

 

Facebook Mancy Twitter Mancy Google + Flux rss actu Mancy

Historique de l'E.P.L.E.F.P.A Lons-Le-Saunier Mancy

 

Historique

Première plaquette de l'établissement


C'est un simple document de quatre pages illustrant les activités de l'établissement.

 

 

Historique

Page doublée intérieure représentant le bâtiment existant et un projet d'agrandissement..déjà ! (partie arrondie par la gauche)

Dans tous les cycles de formation qui vont progressivement voir le jour au collège agricole féminin, outre les matières classiques de l’enseignement général (français, maths, langue vivante étrangère, sciences physiques et naturelles…) on trouve toujours des enseignements plus techniques ménagers (qui constituent L’économie familiale rurale) et agricoles (phytotechnie, zootechnie, agronomie). L’apprentissage de ces derniers ne peut être coupé du réel.
           

Les stages des élèves font partie intégrante de la formation et de la scolarité. Les lieux privilégiés choisis sont les exploitations agricoles performantes, les organisations professionnelles agricoles (Chambre d’agriculture, Mutualité Sociale Agricole, Crédit Agricole, SAFER (1), coopératives), les administrations (DDA (2), Mairies), des établissement de formation. Le suivi des jeunes pendant les périodes de stage a toujours permis des échanges fructueux entre les trois parties en présence : maîtres de stage, élèves, enseignants.

En 1954, un collège agricole masculin ouvre ses portes à quelques centaines de mètre en contre bas, sur la même propriété. La durée de vie de ce deuxième établissement sur le site de Mancy sera plus éphémère. En 1969, le lycée agricole du jura est construit à Montmorot. Formation, formateurs et formés du collège agricole masculin quittent la montée
Gauthier-Villars et emménagent dans la brique rose du lycée qui prendra plus tard le nom d’Edgar Faure.

Dès lors, rapidement, le collège agricole féminin devient mixte (accueil des premier garçons en 1970). Il comprend 6 classes allant de la quatrième a la terminale BTAO, l’effectif total frôle la centaine d’élèves. Le bâtiment initiale du CAF étant trop exigu , l’établissement occupe alors les locaux qui avait été construits pour les jeunes garçons (à partir de la rentrée 1971). C’est à nouveau un seul établissement agricole qui poursuit son évolution sur le site de Mancy en essayant de faire au mieux malgré la dispersion et l’inadaptation des installations. L’année 1970 est aussi celle ou intervient le premier changement de direction. Mme Germaine WEISS part en retraite et cède la place à Mme Odile MURTIN. Le personnel d’encadrement s ’est étoffé et diversifié. On dénombre alors quinze professeurs, trois monitrices, deux répétitrices, deux surveillantes, une maîtresse d’internat, un économe, une secrétaire, une cuisinière et sept agents contractuels d’entretien et de restauration.

Auparavant, en 1967, une autre structure «lourde» est construite à proximité : le centre hippique des établissements agricoles de Lons-le-Saunier (à l’époque collèges agricoles féminin et masculin), domicilié montée Gauthier-Villars. Ce centre hippique a toujours joué un rôle dans la vie de l’établissement «Mancy», cependant, c’est à partir des années quatre-vingt-dix qu’il prend toute son importance pédagogique. De ce fait, nous développerons un peu plus loin ce qui a trait à cette structure.

Avant de quitter les années soixante-dix et le collège pour parler du lycée qui lui succédera, nous allons consacrer quelques lignes au proche environnement de l’établissement.

SAFER (1) : Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural
DDA (2) : Direction Départemental de l'Agriculture, qui a succédé à la DSA : Direction des Services Agricoles et sera remplacée par la DDAF : Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt. 

 

«Montée Gauthier –Villars» , «Mancy», pourquoi ?

 

L’adresse actuelle de l’établissement est 410, montée Gauthier-Villars. Si la rue donnant le principal accès au collège est dénommée ainsi, c’est parce que le domaine sur lequel l’établissement est implanté fut la propriété de la famille Gauthier-Villars.
La famille Gauthier-Villars (des libraires et des imprimeurs) possédait, au lieu dit  «les Perrières», le chalet des Sapins.

Historique

Le chalet des Sapins(Document CDI du lycée agricole Mancy)

 

En 1893, Willy Gauthier- Villars épouse Sidonie , Gabrielle COLETTE, qui avait 20 ans.

Colette, l’écrivain, a rédigé la série des «Claudine» auprès de Willy et elle a séjourné à plusieurs reprises dans le chalet des sapins.

 

Historique

Réunion de famille au chalet des Sapins - Colette au premier plan à gauche
(document Mme Marie-Pierre Piotelat)

En 1957, le ministère de l’agriculture achète la propriété à Jeanne PERRONE, fille du général Sainte Claire Deville et de Magdeleine Gauthier Villars (sœur de willy).
A la même époque , la direction des Services agricoles , acquiert les terrains des familles Gaillard et Besson.  
 

Historique

Plan de la propriété Sainte Claire Deville(Document CDI lycée agricole Mancy)

 

On peut remarquer que le domaine sur lequel les collèges agricoles vont être implantés comporte plusieurs constructions qui auront vocation d’habitation pour le personnel de direction et d’autres catégories de personnels logés par obligation ou nécessité de service.

Le collège agricole féminin est situé en contrebas de la côte MANCY, qui lui a donné son nom actuel.

 

 

Le plateau de Mancy, ce sont 46 ha de prés et de bois sur les communes de Lons le Saunier et de Macornay. Une carrière de «petit granit» y fut exploitée, laissant une paroi abrupte qui servit ensuite à des exercices d’escalade. Il fut aussi un certain terrain de tir pour la garnison stationnée à Lons le Saunier jusqu’à la fin des années quatre vingt.
C’est aussi, et surtout, un lieu qui a toujours intéressé la Société d’histoire naturelle du Jura de par sa richesse floristique particulière («pelouse sèche» du plateau qui recèle de nombreuses espèces d’orchidées sauvage). Il servit de terrain d’herborisation privilégié pour les élèves de l’établissement agricole.


            Aujourd’hui, 27 ha de cet espace sont classées Réserve naturelle volontaire (1996), suite à une action menée conjointement par l’Office national des forêts, la ville de Lons et l’établissement agricole Mancy.
Une étude réalisée par l’ONF en fait un patrimoine naturel remarquable pour sa faune et sa flore :

 

Historique

 

400 espèces de papillons, 60 espèces d’oiseaux, des reptiles, des amphibiens, blaireaux, écureuils, chevreuils, perdrix, chauve-souris et renards y cohabitent ; 350 espèces végétales, dont 18 orchidées, des fourrés de prunelliers, des buxaies…le caractérisent.

La lutte contre l’enfrichement de cette zone est actuellement assurée par la pâturage d’un troupeau de chevaux de race Konik Polski (8 femelles et 1 étalon). Ces animaux appartiennent à L’établissement agricole Mancy qui en assure la gestion. Leur installation a nécessité d’importants travaux (clôtures, adduction d’eau, construction d’abris…).

Cette action de pastoralisme nous conduit à reprendre l’évolution du collège agricole et à nous intéresser au centre hippique de cet établissement. 

<< Précédent ---- Suitant >>